Catégories
Liturgie de la Parole Pastorale Semaine sainte

Jeudi saint

Année B

Le Jeudi saint est le premier jour du Triduum Pascal. Mais que veut dire cette expression ? Le mot « triduum » signifie 3 jours où l’on célèbre une fête. Le mot « pascal » nous indique que ces trois jours sont ceux qui ouvrent la fête de Pâques. Ces mots ont la même racine.
Nous débutons ensemble la Montée vers la grande fête de Pâques. C’est pour cela que nous commencerons notre temps de prière par le signe de croix, pour inclure toute la liturgie jusqu’au signe de croix qui terminera la vigile samedi soir. Durant les 3 prochains jours, il n’y aura donc pas de bénédiction à la fin de nos temps de prière. D’autres gestes seront proposés.
Chaque Jeudi saint, l’Église vit des moments importants. Nous nous rappelons particulièrement le lavement des pieds, le dernier repas de Jésus avec ses disciples et l’attente au jardin de Gethsémani.


Bonne Montée pascale !

Notre coin de prière…

Aujourd’hui, je vous invite à décorer votre coin de prière avec des plantes vertes pour y faire comme un jardin. Rappelons-nous que la bougie allumée et la Bible sont au centre du décor. Pour le temps de prière, il vous faudra aussi un grand bol, une serviette à main et un pichet d’eau. Les parents seront invités à refaire le geste de Jésus et à laver les pieds de leurs enfants. C’est un geste d’amour et de service

Liturgie de la Parole

Accueil
  • Allumons la bougie tout en faisant le signe de croix sur nous. (Rappelons-nous que c’est la dernière fois que nous le ferons jusqu’à dimanche)
  • Chantons ce refrain : Viens Esprit Saint.
Demandons pardon au Seigneur
  • Acte pénitentiel à réciter ou à chanter.


Au moment de prier ensemble, nous pouvons percevoir que, dans nos actes, nos paroles et nos attitudes, nous ne sommes pas toujours ajustés et fidèles à ce que le Seigneur nous a transmis. Demandons-lui humblement de nous purifier afin que nous le célébrions en toute vérité.
– Seigneur Jésus, toi qui brises nos chaînes, prends pitié de nous.

R/ Prends pitié de nous.


– Ô Christ, par qui nous élevons la coupe du salut, prend pitié de nous.
R/ Prends pitié de nous


– Seigneur, toi dont nous évoquons le nom avec confiance, prends pitié de nous.
R/ Prends pitié de nous.


Que Dieu, qui nous sauve par le sang de l’Agneau, nous fasse miséricorde, qu’il nous pardonne nos péchés et nous garde unis à Lui. – Amen.


Prière : Tu nous appelles, Dieu notre Père, à célébrer ce soir ensemble cette communion de désir, nous croyons que nous recevrons d’abondantes grâces pour vivre de charité auprès des nôtres. Par Jésus Christ, ton Fils, notre Seigneur et notre Dieu, qui règne avec toi et le Saint-Esprit, maintenant et pour
les siècles des siècles. – Amen.

Parole de Dieu
  • Chantons l’acclamation et levons-nous!
  • Proclamation de l’évangile saint Jean (13, 1-15) :

« Avant la fête de la Pâque, sachant que l’heure était venue pour lui de passer de ce monde à son Père, Jésus, ayant aimé les siens qui étaient dans le monde, les aima jusqu’au bout.

Au cours du repas, alors que le démon avait déjà inspiré à Judas Iscariote, fils de Simon, l’intention de le livrer, Jésus, sachant que le Père a tout remis entre ses mains, qu’il est venu de Dieu et qu’il retourne à Dieu, se lève de table, quitte son vêtement, et prend un linge qu’il se noue à la ceinture; puis, il verse de l’eau dans un bassin, il se met à laver les pieds des disciples et à les essuyer avec le linge qu’il avait à la ceinture.

Il arrive ainsi devant Simon-Pierre. Et Pierre lui dit : « Toi, Seigneur, tu veux me laver les pieds! » Jésus lui déclara : « Ce que je veux faire, tu ne le sais pas maintenant; plus tard tu comprendras. » Pierre lui dit : « Tu ne me laveras pas les pieds; non, jamais! » Jésus lui répondit : « Si je ne te lave pas, tu n’auras point de part avec moi.» Simon-Pierre lui dit : « Alors, Seigneur, pas seulement les pieds, mais aussi les mains et la tête! » Jésus lui dit : « Quand on vient de prendre un bain, on n’a pas besoin de se laver : on est pur tout entier. Vous-mêmes, vous êtes purs, mais non pas tous. » Il savait bien qui allait le livrer; et c’est pourquoi il disait : « Vous n’êtes pas tous purs. »

Après leur avoir lavé les pieds, il reprit son vêtement et se remit à table. Il leur dit alors : « Comprenez-vous ce que je viens de faire? Vous m’appelez ‘Maître’ et ‘Seigneur’ et vous avez raison, car vraiment je le suis. Si donc moi, le Seigneur et le Maître, je vous ai lavé les pieds, vous aussi vous devez vous laver les pieds les uns aux autres. C’est un exemple que je vous ai donné afin que vous fassiez, vous aussi, comme j’ai fait pour vous. »

– Acclamons la Parole de Dieu. R/ Louange à toi, Seigneur Jésus.

Piste de réflexion

a) Mise en contexte : Dans le pays de Jésus, tout le monde marche sur des routes poussiéreuses, pieds nus ou avec des sandales. Alors, les pieds deviennent rapidement sales, car la terre colle sur les pieds humides à cause de la chaleur. Ça ne sent pas très bon non plus ! Alors, c’est d’usage (un signe de politesse) de faire laver les pieds des invités lorsqu’on accueille chez nous. Celui qui lave, ce n’est pas le maître de la maison. C’est l’esclave, celui au plus bas niveau, le non juif.

b) Quand Jésus lave les pieds de ses disciples, il prend vraiment la dernière place… comme l’esclave qui n’est rien du tout. Il est venu pour servir, pas pour être servi.

c) Questions de réflexion :

  1. Quelle est ma place dans ma famille ?
  2. Est-ce que je me mets au service de
    ceux qui m’entourent ?
  3. De quelle manière ?
  4. Est-ce que j’accepte de me mettre au
    service, par amour pour les autres, même quand cela ne me tente pas?

d) Au court de la journée, fais un geste par amour comme Jésus l’a fait.

Geste à poser

Comme Jésus nous le demande, vivons ce geste de proximité, d’humilité et de service en se lavant les pieds. (Si le père de famille est présent, laissons-lui la possibilité de commencer à laver et essuyer un pied de chacun des membres de sa famille, en rappel de Jésus. La mère est ensuite invitée à le faire.)

Pour accompagner ce geste de foi, nous pouvons écouter ce chant.

Profession de foi

Proclamer notre foi : Unie à toute l’Église, redisons ce en quoi nous croyons. « Je crois en Dieu…«

Prière universelle

Pour accompagner nos intercessions auprès de notre monde, voici une suggestion de chant :

Sachant que Dieu a tout remis entre les mains de Jésus, présentons-lui en toute confiance nos intentions.
R/ Père, en ta bonté, reçois notre prière.
Pour les proches aidants et pour les préposés qui se dépensent au jour le jour pour le bien-être d’autrui, prions notre Dieu.
R/ Père, en ta bonté, reçois notre prière.
Pour les personnes atteintes par la Covid, afin qu’elles trouvent force et réconfort auprès de toi, prions notre Dieu.
R/ Père, en ta bonté, reçois notre prière.
Pour les déplacés et les réfugiés, afin qu’ils puissent conserver l’espoir et obtenir l’aide dont ils ont besoin, prions notre Dieu.
R/ Père, en ta bonté, reçois notre prière.
Pour les femmes et les hommes d’État, afin qu’ils aient toujours le souci du bien commun et la bienveillance auprès de leur peuple, prions notre Dieu.
R/ Père, en ta bonté, reçois notre prière.
Pour notre Église universelle, afin qu’elle soit un soutien tangible pour notre monde en crise.
R/ Père, en ta bonté, reçois notre prière.
Dieu notre Père, permets qu’en ce début du Triduum pascal nos prières et notre louange montent vers toi; nous te le demandons par Jésus ton Fils, qui nous a aimés jusqu’au bout, et qui vit avec toi et l’Esprit Saint pour les siècles des siècles. – Amen.

Prière d’offrande

Seigneur, nous nous présentons devant toi, les mains pleines d’intentions… merci de les accueillir! Nous t’offrons nos cœurs et nos vies! Seigneur, accorde-nous la grâce de demeurer auprès de toi tout au long de cette montée vers Pâques, nous te le demandons par Jésus, le Christ, notre Seigneur. – Amen.

  • Chanter un chant de louange. Voici une suggestion :
Prière de désir et de communion avec le monde

« S’il ne m’est pas donné de Te recevoir dans une hostie Seigneur,
je Te sais assez puissant pour que Tu te donnes à moi autrement.
Mon cœur Te désire, Seigneur viens « .

  • Prendre un instant de silence pour accueillir ce que le Seigneur veut nous offrir!
Notre Père

Se donner les mains et prier le Notre Père.

Prière finale

En terminant ce temps de prière, voyons ce qui se passe avec Jésus : Après avoir vécu son dernier repas avec ses disciples, il se rend au jardin des Oliviers pour prier son Père, comme il le faisait habituellement. Mais ce soir, est un soir unique… il demande à ses disciples de « Veillez et priez pour ne pas entrer en tentation. » À son invitation, veillons et prions auprès de lui dans une communion de cœur. Unissons-nous à tous les prêtres du monde entier, qui veilleront et prieront pour notre monde!
(N’oublions pas, nous ne faisons pas le signe de croix!)

  • Voici quelques suggestions de chants pour vous accompagner dans ce « Veillez et priez » :

Bon Triduum pascal!

Pour savoir toutes les proposition d’activités de la Semaine Sainte.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *